WEF – Global Competitiveness Report 2018

Le Forum économique mondial (WEF) a publié mi-octobre une nouvelle édition de son étude annuelle de la compétitivité de 140 pays à travers le monde: le Global competitiveness report. L'objet de ce rapport est d'évaluer le potentiel des économies mondiales à atteindre une croissance soutenue à moyen et à long terme.

La nature changeante de la compétitivité économique dans un monde de plus en plus transformé par les nouvelles technologies numériques est à l'origine d’un nouvel ensemble de défis pour les gouvernements et les entreprises. C’est pour cette raison que pour cette édition 2018, le rapport du WEF utilise une nouvelle méthodologie afin de bien saisir la dynamique de l'économie mondiale en ces temps de quatrième révolution industrielle. En effet, selon les auteurs du rapport, une grande partie des facteurs qui auront le plus d'impact sur la compétitivité à l'avenir n'ont jamais été au centre des décisions politiques majeures par le passé. Celles-ci incluent la création d’idées, la culture entrepreneuriale, l'ouverture et l'agilité.

L’indice composite de compétitivité mondiale Global competitiveness index (GCI) évalue l'ensemble des facteurs déterminant le niveau de productivité d'une économie - considéré comme le facteur le plus déterminant de la croissance à long terme. Le cadre est construit autour de 12 principaux facteurs de productivité. Ces piliers sont les suivants : Institutions, Infrastructure, Aptitude à intégrer la technologie, Stabilité macroéconomique, Santé, Éducation et compétences, Marché des biens, Marché du travail, Système financier, Taille du marché, Dynamisme des entreprises et Innovation. Ils comprennent en tout 98 indicateurs individuels sur base d'une combinaison de données statistiques et d'informations issues d'une enquête d'opinion menée annuellement auprès de décideurs économiques et de chefs d’entreprises et réalisée en collaboration avec un réseau d’instituts partenaires, dont la Chambre de commerce pour le Luxembourg. Chaque indicateur, sur une échelle de 0 (moins bonne performance) à 100 (meilleure performance) indique la distance à laquelle se situe une économie par rapport à la situation idéale.

Le classement mondial 2018 est mené par les États-Unis (85,6), Singapour (83,5) et l’Allemagne (82,8). Le Luxembourg occupe le 19ème rang mondial (76,6). Les Pays-Bas occupent le  6ème rang (82,4), la France se classe 17ème (78,0) et la Belgique 21ème (76,6).

Le classement au sein de l'Union européenne est mené par l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Le Luxembourg occupe le 8ème rang dans l’UE.

 

Au sein des douze piliers, le classement du Luxembourg est le suivant:

  • Institutions : 12ème (score de 75/100)
  • Infrastructure : 16ème (85)
  • Aptitude à intégrer la technologie : 20ème (75)
  • Stabilité macroéconomique : 1er (100)
  • Santé : 14ème (97)
  • Éducation et compétences : 22ème (75)
  • Marché des biens : 9ème (69)
  • Marché du travail : 13ème (74)
  • Système financier : 9ème (87)
  • Taille du marché : 77ème (50)
  • Dynamisme des entreprises : 38ème (66)
  • Innovation: 19ème (68)
Dernière mise à jour