IMD - Digital competitiveness ranking 2019

L'institut suisse IMD a publié fin septembre la 3e édition de son rapport annuel sur la compétitivité digitale, le Digital competitiveness ranking (DCR). Ce rapport analyse la capacité et la préparation des économies à travers le monde pour adopter et explorer les technologies digitales comme déterminant-clé de la transformation de l’environnement des affaires, des administrations publiques et de la société.

Dans cette nouvelle édition, 63 pays sont analysés à travers 51 critères. Ces critères sont à la fois de nature quantitative et qualitative, répartis sur 3 catégories et 9 sous-catégories :

  • La catégorie « connaissances » permet de suivre la transformation digitale à travers la découverte, la compréhension et l’apprentissage des nouvelles technologies : talents, éducation & formation, concentration scientifique.
  • La catégorie « technologie » concerne le contexte général à travers lequel le développement de technologies digitales est rendu possible : cadre réglementaire, capital et cadre technologique.
  • La catégorie « préparation future » concerne le degré de préparation d’une économie en vue d’assumer sa transition digitale : attitudes adaptatives, agilité du monde des affaires, intégration IT.

Le classement général DCR 2019 est mené par les Etats-Unis (100/100), Singapour (99,373) et la Suède (96,070). Le Luxembourg occupe le 21e rang mondial (84,368). Les Pays-Bas se classent 6e (94,261), l'Allemagne 17e (86,216), la France 24e (82,522) et la Belgique 25e (82,491).

Au sein de l'Union européenne (UE), le classement est mené par la Suède, suivie par le Danemark (95,225) et les Pays-Bas. Le Luxembourg se classe 9e dans l'UE.

En ce qui concerne plus particulièrement les trois catégories du classement général, le Luxembourg se classe de la manière suivante:

  • « connaissances » : le Luxembourg se situe en 34e position mondiale (talents 31e, éducation & formation 24e, concentration scientifique 42e)
  • « technologie » : le Luxembourg se situe en 12e position mondiale (cadre réglementaire 4e, capital 9e et cadre technologique 34e)
  • « préparation future » : le Luxembourg se situe en 17e position mondiale (attitudes adaptatives 22e, agilité du monde des affaires 20e, intégration IT 6e)
Dernière mise à jour